Découverte de l’Orange Pi PC


orange_pi_pc_unboxEn désespérant attendant de trouver une Raspberry Zero disponible à un prix convenable, j’ai décidé de tenter l’expérience Orange Pi.

L’Orange Pi, d’après ce que j’ai compris, est une copie chinoise de la Raspberry Pi, à un coût nettement inférieur et avec de meilleures caractéristiques, sur le papier tout s’annonce donc plutôt bien.
Comme pour la Raspberry, il existe plusieurs versions de l’Orange Pi, avec des caractéristiques plus ou moins similaires et des prix à partir de 9€ jusqu’à 45€ pour les plus complètes et puissantes.

Je vous invite à retrouver les caractéristiques des cartes Orange Pi sur le site officiel. Pour ma part j’ai choisi le modèle Orange Pi PC qui m’a semblé  intéressant pour débuter.

Puisque l’Orange Pi PC n’était plus disponible sur Banggood, site sur le quel j’ai mes habitudes, je suis donc passé exceptionnellement par Aliexpress. Aucun regret, le colis reçus en moins de deux semaines était correctement protégé et la carte est arrivée en parfait état.

 

Aucune notice utile n’est livrée avec la carte, tout se passe sur le site Orangepi.org

  • Le quickstart regroupe les guides d’installation de chacune des cartes,
  • la page des téléchargements vous donne accès à l’ensemble des distributions logiciels disponibles
  • le wiki répond à pas mal de questions même s’il est relativement sommaire
  • et enfin le forum de la communauté, qui lui non plus n’est pas encore très riche en informations

 

Prérequis

orange_pi_pc_1L’Orange Pi est livrée nue, il y a donc quelques prérequis à son utilisation, notamment avoir sous la main un certain nombre de choses :

  • Un module d’alimentation de 5V pour un maximum de 2A. Ne dépassez surtout pas ces valeurs et n’essayez pas d’alimenter la carte avec le port micro-USB, il n’est pas prévus pour cet usage.
  • Un clavier et une souris USB.
  • Un câble HDMI pour le raccordement à un écran ou une TV.
  • Une carte MicroSD pour contenir le système d’exploitation.
    J’ai utilisé une carte de récup de 4Go de classe 4, mais vous gagnerez concrètement en vitesse d’accès si vous privilégiez une carte de classe 6 ou 10. C’est un point de détail important qui fera la différence en qualité et vitesse d’utilisation de l’OS installé.
  • C’est secondaire pour une première utilisation mais en fonction de votre modèle d’Orange Pi un câble Ethernet ou une clef wifi sont à prévoir.

 

Premier test, avec Ubuntu Mate 15.04

Un choix comme un autre, fait parmi les systèmes officiels disponibles; Lubuntu, Raspbian, Android, …

La procédure d’installation n’est pas compliquée, après avoir téléchargé l’archive via Mega ou Google Drive, il suffit de suivre pas à pas le quickstart correspondant à votre type de carte Orange Pi. L’opération est décrite pour Windows comme pour Linux, dans les deux cas vous n’aurez pas plus de 5 petites étapes à réaliser pour obtenir une carte MicroSD fonctionnelle.

Il ne vous reste plus qu’a insérer la MicroSD et brancher les périphériques sur votre carte. Connectez l’alimentation en dernier, l’Orange Pi lancera automatiquement l’Os présent sur la SD. Notez que lors de la première connexion votre clavier est configuré en Qwerty, attention donc en renseignant votre mot de passe par défaut, qui est orangepi.

Et voila, ce n’est pas plus compliqué, au premier essai tout semble fonctionner. L’ensemble des périphériques sont bien reconnus, la connexion internet fonctionne à merveille, Ubuntu Mate n’est peut être pas le meilleur choix à terme mais il se comporte bien, même bien plus rapidement que ce que j’imaginais. Seul petit souci, l’affichage n’est pas parfait et dépasse de quelques pixels de l’écran, rien d’insurmontable.

 

Second test, avec Armbian 5.14

Armbian est un système Linux optimisé pour ce type de cartes à base de processeur ARM, qui n’est pas proposé officiellement sur le site OrangePi. La page de téléchargement vous propose 3 versions, il faut choisir Jessie Desktop.

armbianLa procédure d’installation est encore plus simple qu’avec Mate, puisqu’il suffit de créer la carte SD avec l’aide du logiciel Rufus (qui ne demande aucune installation). Le premier démarrage sera un peu plus long que qu’à l’habitude, il vous faudra vous identifier pseudo:root mdp:1234 et créer directement un nouvel utilisateur en suivant les indications fournies.

La différence entre Mate et Armbian est flagrante, tout semble bien mieux optimisé, le système est bien plus rapide (malgré une SD classe 4). Tous les tests effectués sont concluants, chaque nouveau périphérique est parfaitement reconnu, bref aucun nuage à l’horizon pour l’instant.

Je sélectionne donc cette distribution pour mes futures utilisations, tout en restant à l’écoute d’autres propositions, n’hésitez pas à vous exprimer dans les commentaires si vous avez fait d’autres choix

 

Et ensuite ?

Et ensuite on en fait quoi de ce mini Pc qui ne coûte pas grand chose, ne consomme quasiment rien sur votre facture ERDF ?

Tout est possible ou presque, tellement que ce à quoi vous pensez a déjà été fait par plusieurs personnes, il ne vous reste souvent qu’à suivre un tutoriel pour toucher au but.
Quelques exemples parmi tant d’autres : un média-center, une borne d’arcade, un Serveur (VPN, web, Git, Minecraft Clour perso, …), une station météo, un PC portable ou de bureau, un Robot ou un drone, Un Wallet pour vos monnaies électroniques, un aspirateur, un système domotique et ou un Jarvis avec qui discuter, une tondeuse, … Internet regorge de projets !

De mon côté j’ai quelques projets dont je vous reparlerais certainement, notamment un ordinateur dédié à l’éducation et au travail scolaire pour mon gamin. Le but étant d’avoir quelque chose d’épuré et fonctionnel, mais surtout de silencieux et minuscule et à faible coût. Une carte un peu plus costaud que l’Orange Pi PC sera nécessaire, peut-être une Orange Pi Plus2 qui dispose de 2GB de RAM, d’un port SATA et de 16GB EMMC Flash.

Évidement l’autre grand intérêt de cette carte c’est qu’elle dispose du même type de ports GPIO qu’un Raspberry Pi. Je vais donc entreprendre d’y porter en Python quelque uns de mes projets jusqu’à présent réalisés avec Arduino.

 

Protéger sa carte Orange Pi

L’orange Pi étant plutôt sensible aux contacts, notamment quand elle est alimentée, il est préférable de l’utiliser au minimum sur un support fixe et idéalement de l’enfermer dans une boite afin de pouvoir l’utiliser sans danger.

Plusieurs modèles sont disponibles à la vente sur différentes boutiques en ligne. Pour ceux qui disposent d’une imprimante 3D, je liste ici quelques liens de boites, conçues pour la version Orange Pi PC et issus de Thingiverse qui héberge de nombreux modèles gratuits à imprimer en 3D.

 

 

Laisser un commentaire